L'espace culturel Lucien Prigent

 

Depuis sa création en 2002, suite de la donation d'un sculpteur finistérien, l'espace culturel Lucien Prigent, situé au cœur du pays de Morlaix, propose une programmation annuelle d’expositions pluridisciplinaires.

 

Situé au cœur de la ville dans une ancienne maison de maître entouré d’un parc paysager de 2ha, l’espace culturel offre plus de 150 m2 de salles d’expositions temporaires.

 

Deux axes prioritaires se dégagent dans les missions du lieu :

 

  • - le soutien à la création et à la diffusion des œuvres.
  • - la sensibilisation à l’art grâce à une politique de médiation active.

 

 

INFOS PRATIQUES

 

Expositions en entrée libre les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 14h à 17h30 et jusqu'à 18h en juillet.

L’accueil du public scolaire et des groupes est possible en dehors de ces créneaux sur rendez-vous auprès du service culturel.

L’espace culturel est situé parc de Kréac’h Kelenn, rue du Manoir à Landivisiau.

 

contact

 

ELODIE PETTON

chargée de programmation exposition et valorisation du patrimoine

e.petton@ville-landivisiau.fr

02 98 68 67 63

 

 

     

 

 

Exposition en entrée libre les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 14h à 17h30 et 18h en juillet.

Contact : Elodie Petton, chargée arts visuels et patrimoine – e.petton@ville-landivisiau.fr

Service culturel - 02.98.68.67.63 / service.culturel@ville-landivisiau.fr

MYRIAM MARTINEZ - A mesure de l'ombre

DU 26 MAI AU 29 JUILLET 2018

EXPOSITION

Après les Beaux-Arts de Perpignan, la plasticienne Myriam Martinez s'est spécialisée en céramique, utilisant le dessin et la sculpture dans sa pratique artisitique. Passionnée par la danse contemporaine, elle développe un travail qui s'inscrit dans un rapport original à l'espace qui prend la forme d'installations dans les endroits où elle est accueillie. Avec force et délicatesse aussi, elle décline notre rapport à l'espca et nous invite à habiter/habiller les lieux qui nous entourent. Les embrasures, les entre-deux, sueils entre l'intérieur et l'extérieur, donnent naissance à un troisième espace, celui de la parole silencieuse, qui laisse s'exprimer la douleur muette des corp, de porcelaine, gravées de poèmes, flottant au dessus de l'eau avec légèrté, porteur d'une signification volontairement libre. "Je suis à l'aise avec la lenteur et la répétition m'apporte un bien-être rassurant par rapport à un travail qui ne l'est pas. Et puis, c'est un moyen de faire grand avec la porcelaine."