Warning: explode(): Empty delimiter in /home/levallon/www/include/liste-actualite.php on line 29
L'espace culturel Lucien-Prigent - Arts visuels - Le Vallon - Landivisiau - Finistère

 

L'espace culturel Lucien-Prigent

 

Depuis sa création en 2002, suite à la donation d'un sculpteur finistérien, l'espace culturel propose une programmation annuelle d’expositions pluridisciplinaires: peintures, sculptures, installations...

 

Expositions en entrée libre les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 14h à 17h30 et jusqu'à 18h en juillet.

L’accueil de public scolaire et de groupes est possible en dehors de ces créneaux sur rendez-vous.

L’espace culturel est situé parc de Kréac’h Kelenn, rue du Manoir.

02.98.68.30.27 (aux horaires d'ouverture en période d'exposition) 02.98.68.67.63 (le reste de l'année).

 

contact

 

KATELL MANCEC

chargée de programmation exposition et valorisation du patrimoine

k.mancec@ville-landivisiau.fr

02 98 68 67 63

 

 

 

 

Exposition en entrée libre les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 14h à 17h30.

Le reste de la semaine : sur réservation.

Contact : Katell Mancec, chargée arts visuels et patrimoine – k.mancec@ville-landivisiau.fr

Service culturel - 02.98.68.67.63 / service.culturel@ville-landivisiau.fr

 

© Bruno Léon

  

http://www.sculpteurs-bretagne.org/

 

L'AFFICHE DES EXPOSITIONS

BRUNO LÉON & ANNE DA SILVA

DU 08 FÉVRIER AU 11 AVRIL 2020

EXPOSITION

 
Finistérien, autodidacte, Bruno LEON réalise des sculptures en acier et inox. Trouvant ses sources d’inspiration du côté de l’océan, l’artiste, chaudronnier de formation, travaille les métaux à la main, à froid. 
 
« Je tords, j’étire, je façonne et redresse les précieux métaux jusqu’à obtenir le résultat escompté. J’aime l’équilibre, les lignes pures en mouvement, l’harmonie et la beauté du métal que je maîtrise ».
 
 
 
Le premier étage accueille les sculptures et installations de l'artiste Anne DA SILVA, retenue dans le cadre d'un appel à projets. "Veille" se compose, entre autres, de sculptures en peaux de poissons séchées et cousues et de longues colonnes d’arêtes. L’installation se pense comme une lente déambulation dans un paysage en suspension. Les sculptures de peaux sont de toutes tailles, de celle d’un petit enfant à celle d’un adulte. On peut rentrer dans certaines comme dans une tente. S’arrêter, écouter, sentir, regarder.
Cinq plages sonores invitent également le spectateur à autant de points de vue sur ce panorama.
 
"Ce travail est né il y a deux ans, avec comme point de départ les territoires maritimes réels ou imaginaires. Rapidement, une pensée forte et obsessionnelle s’est imposée ; celle de l’attente à terre de ceux qui sont partis en mer. A cette image de celui qui reste s’arrime celle du vide, d’un espace ouvert, infini et immatériel. L’absence, l’attente pour horizon, qu’il s’agit de domestiquer. C’est depuis cette place-là, de celui qui veille, que je me tiens pour construire ce travail. La place de celui qui, immobile, les pieds à terre, va par la pensée à la rencontre de ceux qui manquent."

 
En parallèle de cette double exposition, le public peut découvrir les projets présentés dans la ville et le Salon de sculpture en mairie, avec les oeuvres des membres de l’association Sculpteurs Bretagne, du 8 février au 8 mars. 
 
 
> Rendez-vous 
 
Samedi 8 février à 16h30 : vernissage déambulatoire des expositions à l'espace culturel Lucien-Prigent / Hors les murs / Hôtel de Ville. 
Ouvert à tous.